MAG MARRAKECH 03, avril 2011

ARNAUD ET LAURENCE SCHMELTZ
CREATEURS D'UNIVERS

Une sensibilité fluide et sincère, un mélange d'imaginaire et de vécu, une fascination pour les objets et une complicité de longue date, voilà ce qui caractérise Arnauld et Laurence Schmeltz. Lui, dessinateur graphiste et photographe guidé par l'instinct, et elle, férue de la matière et grande artisane d'images. Epoux dans la vie et binôme dans le travail, Arnauld et Laurence vivent entre la France et le Maroc, et dédient leurs réalisations à ces deux pays.

AU GRÉ DE L'INSPIRATION
Des photos sublimées et imprimées sur bâche tendue. des objets délournés ou ponctués de motifs variés. du mobilier re travaillé ou peint à l'aide de techniques mixtes. Arnauld et Laurence succombent àtous les fragments de matière et explorent pléthore de supports. Sacs, poufs, tissus, meubles variés, porcelaine, murs, métal, tout y passe.
Laurence nous en dit plus : " Nous aimons bien explorer et expérimenter tout ce qui se présente à nous. Nous réagissons spontanément à ce que nous voyons autour de nous, et nous sommes réceptifs à tout. " Ancienne directrice artistique en agence de publiclté, elle s'est convertie à l'art graphique en travaillant en tandem avec son mari. Ancien dessinateur d'agence, Arnauld est maintenant adepte de l'expérimentation libre. Il observe et réagit en alternant les techniques et les angles d'observation, et se lance constamment à l'assaut de nouvelles expressions artistiques. " Mon travail est un cocklail d'éléments, nous confie-t-il, je ne me cantonne pas à une technique et je ne me pose pas de question, Je dessine ce que je ressens. "

DU POST GRAFFITTI
Ses dernières oeuvres au marqueur noir sur bâche blanche, où Laurence associe les formes et les couleurs, dévoilent son parcours intime et mettent en scène des fresques graphiques aux thémaliques variées. Peuplées d'éléments superposés et de personnages entrecroisés dans un tracé linéaire à mi-chemin entre le Street Art et la BD, elles traduisent ses états d'âme et sa sensibilité aussi bien que sa passion pour les civilisations et les cultures ethniques. " J'ai eu la chance de parcourir le monde quand j'étais petit. J'ai sillonné les États-Unis, le Maghreb, l'Egypte, l'Europe Centrale ; et dans mes créations, je ressuscite toujours des flashs du passé. " Ainsi entrevoit-on dans les recoins de son jardin secret certains symbotes de l'êpoque Maya, de la culture Inca et autres clins d'oeil iconiques du Far West.

UNE INTIMITÉ URBAINE
" Au départ, il n'était pas prévu que nos produits aillent en boutique, on le faisait pour décorer notre intérieur ", nous explique Laurence. Petit à petit, leurs créations ont attiré les boutiques art déco de Casablanca, puis celles de Marrakech, tels Zénitude ou Alchimie Lointaine. Aujourd'hui, ils créent sur demande et répondent aux besoins des amoureux de l'art moderne et du graphisme frais.
Un bouillonnement créatif qui les mena naturellement en novembre 2009 à réaliser leur première exposition à Casablanca, qu'ils baptisèrent " Cacophonia. " Une série de panneaux muraux, dont une toile de la Médina casablancaise, un triptyque de la place Mohammed VI et la fabuleuse "Casathédrale". Plus tard, Arnauld expose ses dessins au " SaLon chic " dans le cadre du Salon du dessin contemporain à Paris, en mars 2010.
Que nous réservent·ils pour le futur ? " Nous projetons de décliner nos impressions sur une ligne de meubles ainsi que dans le domaine textile pour une gamme de vêlements. Nous comptons également collaborer avec des tapissiers et ébénistes, et continuer notre travail de dessin. "
Teintées de modernisation et d'urbanisme, et savamment imprégnées d'intimité et de profondeur. leurs réalisations ne rompront jamais avec la douceur du réflexe et la beauté du geste spontané. Leur imagination prendra toujours de nouvelles formes, avec une allégresse renouvelée.

-> MAG MARRAKECH 03 / Semestriel / Avril 2011